Vos 20 œuvres Street Art préférées en 2 années de blog !

Vos 20 œuvres Street Art préférées en 2 années de blog !

29 août 2020 2 Par Séverine

Les œuvres Street Art que je sélectionne pour les articles du blog sont souvent celles que je préfère, ou des exemples des différents styles urbains que vous pouvez trouver au fil de mes promenades. Cela fait deux années que le blog est en ligne et qu’au fur et à mesure des découvertes je poste quasiment toutes les œuvres de Street Art que je photographie sur mon Instagram ! Soit plus de 800 Œuvres de Street Art postées en 2 ans !

Cet été, chômage technique oblige, j’ai regardé de plus prêt Instagram et j’ai découvert les statistiques ! ET là Oh surprise, je me rends compte que les œuvres les plus aimées ne sont pas nécessairement celles que j’aurais choisit pour réaliser un TOP 20 ! J’ai donc décidé de réaliser votre TOP 20 et comme Instagram ne vous offre que les images, pour chaque œuvre, artiste ; je vous raconterai soit l’histoire de l’artiste, celle de l’œuvre ou la mienne au moment de la découverte. Mettre en avant ces œuvres Street Art, c’est aussi remercier ces fantastiques artistes sans lesquels le blog n’existerait pas… TOP 20, C’est parti !

 

1. Œuvre d’Edgar Saner dans le quartier de Roma Norte à Mexico City

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Street Art blog – Altinnov (@altinnov) le

C’est une grande surprise pour moi de voir que l’œuvre d’Edgar Saner qui n’est ni ultra-colorée ni gigantesque arrive en tête du classement; d’autant plus que son thème sur la révolution Mexicaine n’est pas le plus facile à décrypter. Edgar Saner est le Street Artiste Mexicain le plus connu à l’international et même s’il collabore avec de grandes marques il n’en reste pas moins attaché à l’iconographie Mexicaine et à l’histoire de son pays. Dans cette fresque il nous donne à voir sous forme de Marionnettes les peuples oppressés et le personnage qui se faufile sur la droite caché sous un foulard de Zapatiste représente la révolution ou plutôt la libération. À noter un détail qui a son importance ses personnages n’ont jamais d’yeux ; car selon lui on ne voit bien qu’avec le cœur !

 

2. Visage par Gonzalo Borondo à Vitry-sur-Seine

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Street Art blog – Altinnov (@altinnov) le

Borondo est un Street Artiste Espagnol dont le travail et le style si particulier a marqué le monde du Street Art depuis 2003. Avec quelques traits de bombe, il arrive à faire surgir un visage, souvent dur, parfois fantomatique. Cet artiste avec ses œuvres assez sombres et sa spontanéité est inclassable. Malgré sa notoriété plus que grandissante il continue à voyager et à poser des œuvres de façon spontanée quand le lieu ou le support l’inspire.

 

3. Portrait par Hektad dans West Village à New-York

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Street Art blog – Altinnov (@altinnov) le

Pour moi cette œuvre d’Hektad est comme un OVNI dans son travail… Il faut savoir qu’Hektad est un des pionniers du graffiti New-Yorkais qui depuis 2013 travaille uniquement sur son projet « Love Drunk ». Pour ce projet il distille des cœurs partout dans la ville, avec parfois le message « Choose Love ». Alors voir un visage réalisé par Hektad fut une véritable surprise, surtout avec une technique qui laisse à penser que la bombe serait comme de la craie. Après m’être assurée que l’œuvre était bien de lui, je n’ai jamais réussit à savoir s’il s’agissait d’une commande d’une marque de mode – comme pourrait le faire croire le fond de l’œuvre – ou une envie passagère de la part de l’artiste. Cette œuvre est désormais recouverte par une autre et Hektad continue à distiller de l’amour dans les rues New-Yorkaises.

 

4. Albert Einstein à bicyclette par Eduardo Kobra, Upper East Side New-York

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Street Art blog – Altinnov (@altinnov) le

Eduardo Kobra est très certainement le Street Artiste Brésilien le plus connu au Monde. En 2019, il a réalisé un projet d’envergure au cœur de Manhattan en réalisant un nombre incroyable d’œuvres de Street Art monumentales. Un de ses personnages récurrent est Albert Einstein qu’il n’a de cesse de peindre le sourire aux lèvres. On reconnaît dans cette fresque, comme dans toutes les œuvres de Kobra, son esthétique Kaléidoscopique. Mais à la différence de ses autres œuvres elle est plus dynamique et beaucoup plus légère.

 

5. Tigre majestueux par Sonny Sundancer dans le quartier de Soho à New-York

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Street Art blog – Altinnov (@altinnov) le

Je ne sais pas si vous l’avez déjà remarqué mais le Street Art est un formidable bestiaire et les animaux sont largement représentés. Dans le cas de Sonny, c’est une évidence pour lui de défendre les espèces en danger puisque cet artiste Anglais a passé une grande partie de sa jeunesse en Afrique du Sud. Il collabore à de nombreux projets avec l’UNICEF, le WWF et dans le cadre de cette réalisation avec l’association Discovery’s Project Cat. C’est un artiste autodidacte et j’espère sincèrement que l’on aura l’occasion d’avoir une de ses œuvres en France dans les prochaines années.

 

6. Pierre Soulages, Sébastien Chabal et Christine Taubira par Christian Guémy alias C215 à Vitry-sur-Seine

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Street Art blog – Altinnov (@altinnov) le

Christian Guémy est un pochoiriste Français plus que connu ; d’ailleurs je lui ai consacré l’article précédent. Cet artiste humaniste est passionné d’histoire et il se bat aussi pour que le Street Art soit reconnu comme partie intégrante de notre culture. À Vitry-sur-Seine il a énormément œuvré pour faire rentrer le Street Art dans la ville et le développer. Aujourd’hui Vitry est un des hauts lieux du Street Art International et Christian Guémy continue à nous régaler avec ses pochoirs qui ont la particularité de faire ressortir expression & regard de chaque personnage.

 

7. Geco géant par DJ Neff dans le quartier de Bowery à New-York

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Street Art blog – Altinnov (@altinnov) le

C’est étonnant comme ce geco coloré a été partagé sur les réseaux sociaux une multitude fois. DJ NEFF est un graffeur et surtout graphiste et illustrateur Américain peu connu. Il adore peindre caméléons, grenouilles, lapins et autres animaux. Je crois que le succès de cette peinture réside dans le fait qu’on a la sensation que l’animal va nous sauter dessus avec le sourire. Une réalisation hautement instagrammable !

 

8. Visage de femme par Aydar à Paris dans le Marais

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Street Art blog – Altinnov (@altinnov) le

Très sincèrement je suis étonnée que cette photo d’un visage réalisé par l’artiste Aydar soit arrivée dans ce Top 20 en juste quelques jours. Tout ce que je sais de cet artiste est qu’il est Parisien et que cela fait à peine 4 ans que l’on voit son travail sur les murs de la capitale. Peut-être que la douceur de sa réalisation a attiré les « likes » en cette période bizarre où Paris est une ville désertée de ses touristes et donc d’une certaine forme de vie ?

 

9. L’emblématique personnage de STIK dans le quartier de Bowery à New-York

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Street Art blog – Altinnov (@altinnov) le

Vous n’avez pas idée à quel point cela me fait plaisir de voir une œuvre de l’artiste Anglais STIK dans ce classement ! MERCI ! Cet artiste Anglais marginal, qui a passé 10 années de sa vie sans domicile fixe, est un réel autodidacte. Avec 5 traits, un cercle et deux points, il a réussit à créer le personnage le plus figuratif et le plus iconique du monde du Street Art. Il arrive à faire passer dans son personnage sentiments, expressions et postures avec une facilité déconcertante. Aujourd’hui reconnu dans le monde entier, il continue à reverser une grande partie de ses gains à des œuvres caritative.

 

10. The Brave of 9/11 par Eduardo Kobra, Upper East Side à New-York

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Street Art blog – Altinnov (@altinnov) le

Cette fresque monumentale est située sur le même bâtiment que celle d’Albert Einstein. Hautement symbolique, elle a très certainement contribué à renforcer ce lien que l’artiste Brésilien a tissé avec la ville de New-York. Ce pompier anonyme agenouillé est tiré d’une photographie prise le 11 septembre au pied des tours jumelles dévastées. Un hommage à tous les pompiers baptisé « Les Braves du 11 septembre ». Cette fresque imposante, qui s’élève sur 7 étages renforce l’impression que l’on ressent devant ce pompier exténué et rappelle inlassablement la gravité du moment.

 

11. « Double Crossed » par D*Face dans Broome Street à New-York

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Street Art blog – Altinnov (@altinnov) le

D*Face est un artiste Anglais passionné par les Etats-Unis et le rêve Américain dès son plus jeune âge. Cette œuvre est très intéressante car on retrouve sa signature qui est ces petites cornes, en forme de nuage, qui représente les cornes des clowns Américains ; image qui l’avait marqué dans sa jeunesse. Lorsqu’il a réalisé cette œuvre une très célèbre actrice de l’Hollywood d’autrefois avait suivi l’évolution de celle-ci de sa fenêtre New-Yorkaise. Lorsqu’elle est décédée D*Face est revenu sur son œuvre et y a rajouté une larme. Le nom de cette œuvre est aussi un étonnement, « double croisé », car à une certaine heure de la journée les fenêtres de l’immeuble d’en face dessinent des croisillons tout autour de celle-ci comme vous pouvez le voir sur ma photo. Une œuvre de Street Art incontournable de Little Italy !

 

12. Mardi par Alex Face au Rosa Bonheur à Asnières-sur-Seine

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Street Art blog – Altinnov (@altinnov) le

Alex Face est le plus célèbre des graffeurs Thaïlandais, son attendrissant personnage baptisé « Mardi » se retrouve généralement sur des maisons abandonnées ou des murs localisés au fin fond des campagnes. Je vais vous expliquer comment son œuvre s’est retrouvée sur un mur à Asnières-sur-Seine… En fait le Rosa Bonheur, péniche guinguette, avait un immense mur qui longeait les quais, au demeurant très moche. L’équipe à confié à l’ami et Street Artiste Français Pimax la mission de faire vivre ce mur avec ses amis graffeurs; Alex Face faisait donc partie de cette bande de copains invités ; pour notre plus grand plaisir 😉

 

13. Invader & Christian Guémy sur l’île Saint Louis à Paris

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Street Art blog – Altinnov (@altinnov) le

J’avais notifié un peu plus haut dans l’article que l’artiste Christian Guémy était un passionné d’Histoire, vous en avez maintenant la preuve ! Je trouve cette photo intéressante car elle marie deux styles de Street Art plus que différents ; céramique et pochoir ! Et comme vous pouvez le constater cela n’a rien de choquant 😉 Je ne pense pas qu’il faille vous présenter Invader qui depuis les années 90 envahit les villes du monde entier de ses mosaïques ; mais juste vous avertir qu’il continue ! Attendez-vous à voir des Invaders partout 😉

 

14. Simone Veil par Christian Guémy dans le Marais à Paris

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Street Art blog – Altinnov (@altinnov) le

Je suis très heureuse que vous ayez sélectionné cette réalisation spécifique de Christian Guémy. Simone Veil est une femme qui a marqué l’histoire, l’histoire avec un grand H dont elle a été témoin-victime et l’histoire de toutes les femmes de ce pays qui ont grâce à elle bénéficié de grandes avancées sociales. Elle mérite sa place parmi les illustres du Panthéon et je remercie Christian Guémy de rénover son visage à chaque dégradation… Dégradations dues à l’ignorance malheureusement…

 

15. Enfant par Joe Iurato dans le quartier de Bowery à New-York

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Street Art blog – Altinnov (@altinnov) le

Joe Iurato a la particularité de peindre quasi uniquement son fils ! Son œuvre grandit donc au fil des années. C’est un artiste Américain de la côté Est qui travaille essentiellement au pochoir et à l’aérosol. Ses représentations de l’être humain sont toujours en dégradés de gris, ce qui confère un style très illustration à son travail. Depuis quelque temps il s’est mis à découper ses œuvres et à les disposer dans de nouveaux lieux en créant une nouvelle œuvre cette fois-ci photographique.

 

16. Visage par HOPARE dans le Marais à Paris

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Street Art blog – Altinnov (@altinnov) le

HOPARE est un artiste Français qui est tombé dans le graffiti dès son plus jeune âge. Un artiste aux traits incisifs en quête constante de perfection. A chaque nouvelle création on peut observer de nouveaux détails. Son travail d’Art de rue se concentre essentiellement sur des visages, et très souvent, des visages de femmes. Celui-ci est particulier car l’œuvre commence a être dégradée par le temps ; mais personnellement je trouve que ces dégradations la rendent plus belle et plus présente.

 

17. Cosmonaute par BDWhite dans East Village à New-York

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Street Art blog – Altinnov (@altinnov) le

Pour la petite histoire, BDWhite est un artiste New-yorkais qui au début de sa carrière, pour se faire remarquer, plaçait – à la différence des autres artistes – ses œuvres en bas des murs sous les éclairages publiques. C’est un forcené de travail, obsédé par l’apesanteur et les cosmonautes ! Si vous regardez de prêt cette photo, vous n’allez pas forcément imaginer qu’il lui a fallut plus de 60 couches de pochoirs pour la réaliser. Certaines de ses œuvres vont jusqu’à 95 couches de pochoirs : Un travail d’orfèvre !

 

18. Hommage à Roy Lichtenstein par Eduardo Kobra Upper East Side à New-York

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Street Art blog – Altinnov (@altinnov) le

Je ne vais pas vous cacher que cet hommage à Roy Lichtenstein m’a profondément touchée. Cette reprise du style propre à Lichtenstein, ce pointillé, son style de bulle de BD, la façon dont les cheveux sont dessinés, renforce la puissance de l’hommage. Une œuvre magnifique logée sur la terrasse d’un hôtel sans prétention dans le Upper East Side. La différence entre pop’art et Street Art est devenue infime quand je me suis retrouvée devant cette œuvre !

 

19. Audrey Hepburn par Tristan Eaton dans Little Italy à New-York

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Street Art blog – Altinnov (@altinnov) le

L’histoire de Tristan Eaton est assez étonnante, puisque cet artiste d’Hollywood a commencé à dessiner des jouets pour Fisher Price à l’âge de 18 ans ! Ensuite il a co-créé le légendaire Kid Robot… Même s’il est plus connu pour ses œuvres monumentales de Street Art que pour ses activités de Designer ; il n’en reste pas moins un des designer les plus en vogue aux Etats-Unis ! Dans ses œuvres il aime marier les anciennes techniques aux innovations afin d’arriver à une harmonie & un équilibre. Ce visage d’Audrey Hepburn réalisé en 2013 en est la parfaite illustration.

 

20. Jeune fille allongée par Alice Pasquini à Vitry-sur-Seine

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Street Art blog – Altinnov (@altinnov) le

Alice Pasquini est la seule femme de votre TOP 20 d’œuvres Street Art ! C’est vrai que les femmes artistes sont moins représentées dans le milieu, mais elles sont tout de même nombreuses 😉 Cette artiste, native de Rome, est reconnue sur la scène Internationale ; elle a une formation très académique et son style est reconnaissable en un seul coup d’œil. Elle souligne de coup de crayons et de pinceaux les corps et les visages des femmes. Elle arrive comme avec cette jeune fille allongée à nous faire ressentir les émotions les plus simples de ses personnages. Cette œuvre contraste complètement avec le cadre dans lequel elle est située, puisqu’elle se situe au cœur de la cité de la Glacière à Vitry… Une dose de douceur dans un univers brut de béton !

 

4 Œuvres Street Art que j’aurais adoré voir dans votre TOP 20 !

Ce TOP 20 est étonnant de par sa diversité, on y retrouve des artistes Français, Brésilien, Italien, Anglais, Thaïlandais,… Et je note tout de même que vous avez un petit faible pour Eduardo Kobra et Christian Guémy 😉

Ce qui m’a étonnée c’est que je pensais trouver au moins un graffiti, car j’en poste de très travaillés ; c’est donc pour cela que j’ai choisi d’illustrer la couverture de cet article avec une fresque murale réalisée par Queen Andréa sur l’iconique Houston Bowery Wall à New-York. Les trois autres œuvres Street Art que j’aurais adoré voir dans ce TOP 20 sont :

Top 20 œuvres de Street Art ! Ellis Island par Eduardo Kobra

ELLIS – Eduardo Kobra – New York – Photot: @Altinnov

Ellis Island par Eduardo Kobra à New-York : Cette œuvre majestueuse s’étend sur 800 m2 de mur. Dire que c’est après plus de 20 Kilomètres parcouru dans le Queens, Brooklyn et Manhattan où je chassais des œuvres Street Art à la quête d’idées d’articles que je suis tombée par hasard sur ce mur. Cet hommage monumental aux migrants passés par Ellis Island est poignant, qui plus est il représente la diversité réelle des peuples qui composent l’Amérique. Je suis restée un long moment devant cette œuvre à scruter les moindres détails, et puis j’ai décidé qu’il fallait que dès le lendemain matin je reparte à la chasse des autres œuvres de Kobra réalisées à New-York pour lui dédier un article sur le blog.

 

Œuvres Street Art ile d'Holbox au Mexique : Le pêcheur

Le pêcheur par Pinto o Muere – Photo @Altinnov

Le pêcheur par Pinto o Muere sur l’île d’Holbox au Mexique : Cette photo pour moi est comme un rêve ; la ligne de l’œuvre se confond avec celle de l’horizon ; je suis passée tous les jours pendant 10 jour devant cette œuvre réalisée par un collectif d’artistes pendant le 1er Festival International d’Art Public en 2014 ; et je ne m’en suis jamais lassée 😉

 

Œuvres Street Art Paris :fresque murale inspirée du Désespéré de Gustave Courbet réalisée par le street artist Français PBOY

Le désespéré par PBOY – Photo @Altinnov

Le Désespéré de Gustave Courbet réinterprété par PBOY sur le mur Ordener à Paris : du pointillisme réalisé à l’aérosol pour un incroyable rendu ! L’artiste Pascal Boyart, alias PBOY, est non seulement un artiste libertaire ; mais il réinterprète avec brio les œuvres de peintres tels que Gustave Courbet, Edouard Manet, ou encore Eugène Delacroix. Artiste engagé et innovant, il dénonce dans ses œuvres le système financier actuel et insère dans chacune de ses fresques un QR Code afin de recevoir des dons en Bitcoin. Cette fresque a aujourd’hui disparue, mais c’est une des plus belle qu’il m’a été donné de voir dans mon quartier 😉

 

Rendez-vous le 30 Août 2021 pour un nouveau TOP 20 de vos œuvres Street Art préférées !

En fait je trouve cela super intéressant de voir les œuvres qui ont vos préférences sur Instagram, et en même temps c’est aussi frustrant car il n’y a pas grand chose sur le contexte dans lequel se situe l’œuvre et encore moins sur l’artiste. Comme mes futures promenades me mèneront vers de nouveaux lieux ; il est fort probable que le TOP 20 de l’année prochaine soit complètement différent de celui-ci. Je l’avoue j’ai hâte de voir ce qu’il va donner 😉

Pour ceux qui ont aimé Eduardo Kobra, je vous conseille ma découverte de ses œuvres à New-York ; vous en aurez plein les mirettes ! Pour les amoureux de pochoirs, deux articles sur Christian Guémy vous attendent sur le blog, le 1er sur les illustres du Panthéon et le second sur Le Grand Siècle du Marais. Et comme vous avez choisit une œuvre hautement Mexicaine en tête de ce classement ; je vous invite à découvrir le Street Art Mexicain et ses particularités sur l’île de Holbox ou au cœur de Mexico City !

Je vous retrouve très prochainement avec un article sur le Street Art dans le 19ème arrondissement de Paris !