Mexico, capitale incontestable du Street Art ?

Mexico, capitale incontestable du Street Art ?

26 juillet 2019 10 Par Séverine

Comme vous avez pu le comprendre avec mon 1er article sur Mexico City ; le Street Art n’est pas au Mexique un phénomène né dans le métro ; il ne vient absolument pas du monde du graffiti, ni de la culture hip hop comme à New York ou encore Paris.

Le Street Art au Mexique est ancré dans la tradition du muralisme né dans les années 20. Il est empreint de culture populaire et n’est pas un phénomène de mode ; mais une réalité quotidienne quel que soit le quartier ou la ville.

 

Le Street Art : héritage du muralisme

Les artistes urbains, comme SANER, CIX, ou encore SPAIK ont aujourd’hui une renommée internationale ; et ils font tous partie de l’école d’artistes urbains néo-muraliste. Ils puisent leur inspiration dans les couleurs et motifs des textiles, l’artisanat autochtone, les diverses légendes et traditions.

Fresque murale à Mexico City réalisée par l'artiste SPAIK

SPAIK – Copyright : @Altinnov

En lisant la presse Mexicaine, je me suis rendu compte que beaucoup de journalistes n’utilisaient pas le mot Street Art pour qualifier leurs œuvres, mais Muralisme Contemporain. Ces mêmes journalistes font le distinguo entre Graffiti et Muralisme moderne. Leur évocation du Street Art qualifie plus les artistes internationaux qui viennent poser leurs œuvres avec le style et les inspirations qui leur sont propres.

 

Où trouver du Street Art à Mexico City en toute sécurité ?

Comme je n’avais pas beaucoup de temps à Mexico City, j’ai commencé par faire un Street Art Tour avec Street Art Chilango et j’ai eu le loisir de découvrir bon nombre d’artistes Mexicains, très engagés, comme vous pourrez le lire sur le blog. Les quartiers de Roma Norte et Condesa étant des quartiers agréables où l’on peut circuler en toute quiétude ; j’ai continué, après mon tour organisé, à arpenter les rues à la recherche de perles rares ! Et j’en ai trouvé de très belles !

Fresque réalisée par Smitheone à Mexico City

Smitheone – Copyright : @Altinnov

C’est avec plaisir que j’ai retrouvé un grand nombre de collages de Groenewold et des fresques de Smitheone. Mais ma plus belle découverte est celle de l’artiste Jorge Tellaeche, artiste le plus en vue au Mexique actuellement. Son travail de lignes biotiques combiné à des couleurs pastel flamboyantes donne à voir des paysages oniriques autour de visages plus sombres. La responsabilité sociale est une partie importante de son travail empreint d’une grande sensibilité. Il donne une grande partie de ses œuvres à des associations caritatives et comme tout artiste reconnu, gagne sa vie en collaborant avec des marques internationales comme Adidas, Durex, Comex, Hôtel W,…

Fresque murale réalisée par l'artiste Jorge Tellaeche à Mexico City

Jorge Tellaeche – Copyright : @Altinnov

Les femmes à l’honneur dans le muralisme moderne de Mexico City

Au fur et à mesure de ma balade j’ai été frappée de voir bon nombre d’œuvres réalisées par des femmes, ou, en hommage aux femmes ! Même si la place des femmes sur la scène du Street Art International gagne du terrain, elle reste tout de même très légère ! Au Mexique les choses sont bien différentes ; je ne sais si l’héritage de Frida Kahlo a joué un rôle majeur dans cette libération de parole par le geste artistique. Mais force est de constater que les femmes bénéficient d’une belle représentation dans les rues de Mexico. On peut trouver des messages forts comme ce « Mujer bonita es la que lucha » – Jolie femme est celle qui combat – sur cette fresque réalisé par les artistes féminines Cristina Maya Street Artiste de Mexico, Alina Kiliwa et Cuatrosiete spécialistes en calligraphie.

Fresque murale pour en honneur aux femmes à Mexico City

Christina Maya + Alina Kiliwa + Cuatrosiete – Copyright : @Altinnov

Ou encore une fresque réalisée en l’honneur de Doña Rosa Real de Nieto, une célèbre céramiste Mexicaine reconnue pour son travail d’artiste et sa technique utilisée pour rendre l’argile noire brillante. Cette fresque a été réalisée à quatre mains par Maldita Carmen, une illustratrice de rue et Vlocke Negro, un Street Artiste lui aussi Mexicain

Fresque murale réalisée en l honneur de la ceramiste Dona Rosa par Vlocke Negro et Maldita Carmen à Mexico City

Vlocke Negro + Maldita Carmen – Copyright : @Altinnov

Plus étonnant encore, je remarque sur certaines fresques murales une signature « Juntas Imparables » – Inarrêtables ensemble-. Après quelques recherches, je me rends compte que la marque Nike a lancé en 2018 la Nike Battle Force de Mexico City en intégrant en plus du sport : l’art, le rap et le break dance! Les gagnantes voyaient leur projet sponsorisé par Nike Women ! C’est ainsi que sont apparues des fresques sponsorisées par le programme Nike Women ! Mais sur lesquelles la marque n’apparaît pas directement, ce qui est plutôt élégant.

Fresque réalisée par Hilda Palafox - concours Nike Women - Juntas emparables- street Art Mexico City

Hilda Palafox alias Poni – Copryright : @Altinnov

J’ai donc eu plaisir à découvrir le très beau et coloré projet d’Hilda Palafox alias Poni qui dépose depuis 2006 ses femmes flottantes sur les murs de Mexico. Dans cette réalisation, le contraste entre les couleurs et la douceur poétique des mouvements est assez étonnant.

Fresque murale réalisée par Paola Delfin - concours Nike Women - Juntas emparables - Street art Mexico

Paola Delfin – Copyright : @Altinnov

Plus sportive est la fresque de Paola Delfin, artiste autodidacte, aujourd’hui mondialement reconnue. Cette artiste a pratiqué la gymnastique artistique, et cette œuvre en noir et blanc est très certainement une réminiscence de ses années passées en gymnase.

 

Le Street Art sponsorisé arrive à Mexico ! Même dans les quartiers chics !

 

Concours de Street Art à Mexico Sponsorisé par la ville CDMX, Comex et Converse

Quel n’a pas été mon étonnement lorsque dans le quartier très riche qu’est Polanco, en me dirigeant vers le Musée des Civilisations, je suis tombée nez-à-nez avec des œuvres de Street Art sponsorisées par la marque Converse ! J’avais bien remarqué ces petites converses de toutes les couleurs sur les murs de la ville, et je trouvai que la marque abusait un peu avec sa publicité sauvage.

 

En fait, j’avais tout faux ! Ces fresques sont le fruit d’un concours organisé par HidroARTE ; un concours dans lequel de jeunes artistes Mexicains et étrangers ont devoir de mettre en avant la conscience environnemental au travers de leurs représentations. Les lieux retenus pour ces fresques sont des espaces publics alloués par la ville de Mexico. Certains espaces sont situés dans des quartiers populaires et d’autres, comme ici à Polanco, sur des locaux techniques de la ville. Ce concours sponsorisé par la Ville de Mexico, Comex et Converse a connu 6 éditions et a permis de réaliser plus de 600 peintures murales.

 

 

Vous y retrouverez dame nature réinterprétée sous diverses formes :

Hell_esnaiper gagnant du concours Street Art Mexico organisé par CDMX Comex Converse

Hell_Esnaiper – Copyright : @Altinnov

Hors des sentiers battus : Découvrir du Street Art peut être dangereux à Mexico !

Hé bien voilà, nous y sommes, à la limite de mes découvertes ! De la fenêtre de mon taxi, je découvre des fresques murales géantes, très colorées, dans le plus pur style Mexicain. Mais voilà le taxi ne me laissera pas descendre ! Tout simplement parce que nous sommes dans un quartier sensible… Et même si en vivant près de la Porte de la Chapelle à Paris, je crois être aguerrie aux quartiers difficiles ; je dois m’avouer vaincue, car le difficile Mexicain est d’un tout autre acabit !

Je suis tout de même heureuse de découvrir les fresques de deux collectifs d’un artiste, qui justement œuvrent dans ces quartiers. La première fresque a été réalisée par « Liberalia Colectivo Itinerante » ; ce collectif réalise des projets artistes et culturels comme média de communication dans des zones à forte marginalisation au Mexique. On retrouve dans leur travail les symboliques des masques, du tigre et surtout des couleurs très vives.

Fresque murale réalisée par Liberalia Colectivo Itinerante à Mexico City

Liberalia Colectivo Itinerante – Copyright : @Altinnov

L’artiste Frase Honghikuri, quant à lui réinsère dans la ville l’iconographie des temples et pyramides mexicaines sous forme de mandalas géants très impressionnants lorsque l’on s’attarde sur les détails.

Mandala Mexicain réalisée par Safre Honghikuri à Mexico City

Safre Honghikuri – Copyright : @Altinnov

Le collectif Chiquitraca, a lui, pour vocation d’utiliser l’art urbain afin d’honorer des vies exemplaires de la communauté Mexicaine. Ils valorisent l’expérience des grands-parents dans la culture Zapotèque ; une façon de montrer l’exemple aux nouvelles génération. J’ai eu la chance d’apercevoir plusieurs de leurs fresques et leur travail m’est apparu comme une réelle sauvegarde de l’identité, des traditions et des valeurs.

Fresque murale par DUEK du Colectivo Chiquitraca - Street Art Mexico

DUEK / Colectivo Chiquitraca – Copyright : @Altinnov

Alors Mexico capitale incontestable du Street Art ?

Très sincèrement, la ville est tentaculaire et le Street Art tout comme les graffitis sont présents partout ! Je ne vous ai donné qu’un tout petit aperçu de ce que vous pouvez trouver. Et vous vous interrogez certainement sur les grands noms du Street Art ! Bien sûr ils sont présents ; mais pas nécessairement dans des quartiers très faciles d’accès. Mexico est certainement la ville où l’art urbain est le plus présent et le plus ancré dans les traditions. Mais vous ne pouvez pas vous amuser à vagabonder à la recherche de Street Art ; vous pouvez comme moi faire un petit tour en toute sécurité dans Roma Norte et Condesa ; mais ensuite je vous conseille vivement de vous rapprocher d’une agence qui dispose d’un guide aguerri et surtout qui connaît les quartiers comme sa poche. La meilleure agence qui soit, et surtout qui dispose d’un guide très connaisseur de ces quartiers riches en art urbain à Mexico est Mexique Découverte ! Et cerise sur le gâteau, elle est tenue par deux français tombés amoureux du Mexique ; ils concoctent des parcours selon vos envies et que vous soyez amoureux du Muraliste Mexicain, de gastronomie ou de Street Art ; ils peuvent faire des miracles ! Alors pas de bêtises, Mexico même si elle a beaucoup évoluée ces dernières années, reste une ville inattendue et potentiellement dangereuse.

Magnifique fresque murale réalisé par l'artiste D*FACE à MEXICO City

D*FACE – Copyright : @Altinnov

Je ne peux que conclure ce dernier article sur Mexico avec cette œuvre de D*Face, artiste Anglais mondialement reconnu, dans laquelle on retrouve son côté ultra pop art, mais aussi une inspiration Mexicaine avec ce visage peint comme pour « El dia de lors muertes ».

Vous l’avez compris, les plus grands artistes internationaux sont aussi à Mexico City ; vous pourrez y voir des œuvres d’Herakut, Sipros,… ou encore le magnifique mur de l’artiste Italien Ericailcane que j’ai choisit pour illustrer la couverture de cet article. Et bien sûr comme à chaque fois, vous pouvez retrouver toutes mes trouvailles Mexicaines sur Instagram !

Si cette découverte sur Mexico City a attisé votre curiosité, je vous conseille vivement mon 1er article sur les artistes Mexicains dans Mexico City et encore plus ma balade sur l’île paradisiaque d’Holbox où le Street Art et roi !

Pour ma part il est l’heure de quitter Mexico City avec regret et de repartir sur Paris à la chasse de nouveaux lieux très sympathiques !

Si vous avez aimé, merci de partager et commenter ; cela me fait toujours plaisir !;-)

À très bientôt pour de nouvelles aventures !