L’île paradisiaque de Holbox au Mexique est aussi le paradis du Street Art !

L’île paradisiaque de Holbox au Mexique est aussi le paradis du Street Art !

16 juillet 2019 3 Par Séverine
L’île paradisiaque de Holbox au Mexique est aussi le paradis du Street Art !

L’héritage Street Art de Holbox est assez étonnant et contribue à renforcer nos flâneries sur cette île paradisiaque. Non on ne vient pas à Holbox pour ses peintures ; mais bien pour sa douceur de vivre, ses plages paradisiaques jamais bondées et toutes les espèces protégées que l’on ne trouve plus sur les autres côtes ! Nous sommes très très très loin du tourisme de masse de Cancùn et encore plus loin de la frénétique ville de Mexico ! Mais voilà cette île assez isolée de la péninsule du Yucatan a vu se tenir le 1er IPAF (Festival International d’Art Public) de Street Art ! En 2014. Ce Festival avait pour objectif de capturer les préoccupations et les espoirs des insulaires en réalisant des fresques murales. Plus de 40 artistes se sont retrouvés sur l’île et ont laissé derrière eux un très beau cadeau aux habitants et aux visiteurs comme moi.

 

Le plus beau visage Maya de Holbox réalisé par Jace Jano

Alejandro Cervantes Gonzalez Alias Jace Jano est un jeune artiste Mexicain né à Aguascalientes. Il peint depuis son plus jeune âge ; initié aux graffitis dès l’adolescence ; il se tourne vers d’autres techniques comme l’huile ou l’acrylique. Son travail est résolument ancré dans l’humain ; il s’attache aux regards qui vont au-delà des frontières et croit qu’un futur meilleur est possible. Un travail profondément humaniste, d’une grande sensibilité comme le montre ce magnifique portrait d’une jeune Maya de l’Himalaya. Il a réalisé de celui-ci en 2014 pendant le Festival International d’art public des Caraïbes mexicaines d’après une photo de Bruno Morandi, photographe Français. Ce visage doux au regard prégnant imprime notre mémoire d’une façon irréversible! Certainement l’une des œuvres les plus importante de l’île. Assez importante pour qu’elle soit restaurée en 2018.

Visage d'enfant sur l'ile d'Holbox réalisé par l'artiste Jace Jano

Jace Jano – Copyright: @Altinnov

 

Pinta o Muere ; le collectif qui nous donne à voir la vie en couleurs

Peindre ou mourir ! Vous avez bien lu le nom de ce collectif Mexicain qui sévit dans les différentes municipalités de Quintana Roo et égaye les murs des plus petits villages comme des lieux hautement touristiques. Leur univers, souvent aquatique, laisse une empreinte importante sur l’île d’Holbox, notamment avec leur enfant au regard tourné vers le Golf du Mexique et plus loin… Les Etats-Unis. Ou encore leur grenouille dans l’allée principale du village qui prend tout son sens lorsque la rue est inondée après une belle pluie tropicale !

Une once de douceur et de poésie avec l’artiste Jade Rivera

En faisant mes premiers pas sur la plage d’Holbox ; je suis tombée nez à nez avec ce petit bonhomme assis sur l’une des rares pierre de cette immense plage de sable fin… J’ai pensé au dessin d’un enfant ; mais les traits étaient un peu trop précis… C’est en découvrant, plus tard, une maison peinte par l’artiste Jade Rivera que j’ai compris ! Cet artiste Péruvien est un autodidacte. Bien qu’ayant été admis à l’Ecole Nationale des Beaux-Arts à Lima, il a au dernier moment décidé de ne pas y aller. Il travaille sur des murs géants ou des micro-formats. D’ailleurs ce petit bonhomme est une de ses signatures. Nombreuses sont ses représentations d’enfants… Son travail distille un peu de poésie dans l’air ambiant.

La sublime et incontournable Femme au Flamant Rose

Je ne sais pas pourquoi ; mais je trouve cette fresque murale patinée par le temps magnifique, émouvante ; elle a eu sur moi un effet Waouh incroyable ! Les couleurs passées, la composition,.. la rende diablement charmante ! Vous l’avez compris cette fresque est mon coup de cœur incontestable d’Holbox ! Et je n’ai pas été étonnée que Léo Tezcucano, l’auteur de cette fresque, soit un artiste plasticien reconnu dans le monde entier. Ses œuvres sont exposées à Art Basel Miami et il collabore avec de nombreuses marques comme BMW, Absolut Vodka* ou encore Perrier. Ce sportif au régime drastique continue dans ses œuvres à explorer la vulnérabilité… La sienne qui résonne à la notre ; peut-être la raison de mon attirance pour cette œuvre.

femme au flamand rose - lady with a pink flaming - Leo Tezcucano - Street Art Holbox Mexico

Leo Tezcucano – Copyright: @Altinnov

 

Le co-fondateur du festival laisse une œuvre plutôt étonnante sur l’île

Ruben Carrasco est un enfant du pays ; il a commencé à vendre ses dessins dans les rues de Mexico, puis a travaillé dans le théâtre pour gagner sa vie. Quelques années plus tard il apprendra la photographie en France et à Mexico. Et devient… tatoueur ! Puis galeriste à Cancùn à l’âge de 26 ans ! Rien d’étonnant à ce que ce touche à tout, aujourd’hui basé à Montréal soit cofondateur du festival IPAF qui a laissé de si belles œuvres de Street Art à Holbox. Son univers est plutôt onirique et l’on retrouve souvent des bêtes à cornes : bisons, rennes,.. Tout comme des univers enneigés. Cet artiste Mexicain est mondialement connu et participe à de nombreux Festivals & Murs de par le monde.

fairytale - animal - street art Holbox - Ruben Carrasco

Ruben Carrasco – Copyright: @Altinnov

 

Ekza One l’artiste devenu Holboxeño

On retrouve dans tout le village des peintures d’Ekza One. Cet artiste Mexicain, qui a passé 8 années à faire du hip-hop, est un autodidacte, et l’on retrouve dans son travail un côté art naïf très important. Les habitants de l’île l’ont littéralement adopté ! On retrouve donc un nombre important d’œuvres qu’il a réalisé sans parler de cette immense fresque sur la place centrale du village qui décore le dôme acoustique dédié aux concerts. … Dans la plus pure tradition Mexicaine, il a à Holbox décoré des restaurants, des façades de maisons, représenté les propriétaires et les enfants des rues. Son œuvre la plus aboutie reste ce duo amoureux dans la rue centrale du village.

duo amoureux - love duo - street art Holbox artiste Ekza One

Ekza One – Copyright: @Altinnov

 

La tradition Mexicaine nous offre une galerie de visages insulaires

Les rues d’Holbox sont aussi une galerie de portraits à ciel ouvert. Qu’ils soient épiciers, restaurateurs, télégraphistes ou coiffeurs ; les habitants d’Holbox se retrouvent sur les murs de leurs maisons. Et si vous avez déjà visité le Mexique ; vous verrez que c’est une tradition, un portrait de famille ; un hommage aux aïeux,… Ces portraits peuvent être réalisés par des artistes, mais aussi par des villageois. Ces visages paraissent calmes et apaisés ; ce qui renforce le sentiment de tranquillité qui règne sur cette île.

Le muralisme Mexicain sous le soleil des caraïbes

Que ce soit une cahute sur la plage ou une petite maisonnette dans une rue cachée ; chaque maison présente son intérêt. Le muralisme est ancré dans le quotidien des Mexicains. Le poissonnier va faire dessiner une sirène sur son mur, le vétérinaire des animaux de toutes les couleurs,… Même la minuscule église du village est ultra-colorée. Vous retrouverez une grande partie de mes découvertes sur Instagram ; car elles sont trop nombreuses pour être insérées dans cet article ! Sachez que cette règle s’applique à tous les villages du Yucatan !

Comme vous pouvez l’imaginer, c’est avec regret que je quitte cette île magnifique. Mais comme je vais faire escale à Mexico avant mon départ ; j’espère pouvoir partager avec vous quelques découvertes avant le retour à Paris ! Si vous voulez continuer à vous promener, je vous invite à naviguer dans ma rubrique Culture, vous devriez vous régaler ! Et bien sûr si vous avez aimé cette escapade insulaire, merci de partager et de me laisser un petit commentaire ; ça me fait toujours plaisir !

À très bientôt pour de nouvelles surprises !