MOSA Bowery : De 5POINTZ dans le Queens à une cage d’escalier sur 21 étages dans Manhattan !

MOSA Bowery : De 5POINTZ dans le Queens à une cage d’escalier sur 21 étages dans Manhattan !

16 février 2021 0 Par Séverine

Si je vous dis que c’est par un pur hasard que j’ai découvert le Museum of Street Art, appelé MOSA Bowery, bien caché dans Manhattan, vous ne me croiriez pas ! Et pourtant c’est bien la vérité… Je m’étais mis en tête d’arriver à monter dans un immeuble pour pouvoir apercevoir la nouvelle œuvre que Shepard Fairey avait réalisée sur un réservoir à eau perché sur un toit ! Cette quête m’a conduite devant l’hôtel CitizenM sur Bowery… Son mur entièrement graffé à l’entrée avait attiré mon œil !

Mosa Bowery - CitizenM Hotel NYC - Graffiti Meres One

Fresque Murale réalisée par MERES ONE – MOSA Bowery – Photo @Altinnov

 

À New-York qui dit nouvel hôtel, dit bar avec vue ! Et bien évidemment cet hôtel ne fait pas exception… Voici donc la vue que j’avais sur l’œuvre d’Obey tranquillement assise à une table !

 

Shepard Fairey - Obey Giant- Power and Equality Tower NYC

Power & Equality Tower – Shepard Fairey alias Obey – Photo @Altinnov

 

C’est en visitant le bar, et notamment les toilettes qui ont des vues de dingues sur l’Est de Manhattan et le Brooklyn Bridge, que j’ai aperçu un stickers MOSA au-dessus de la porte des escaliers de secours ! J’ai tout de suite compris que mes pas m’avaient menés jusqu’à ce musée qui est exceptionnel dans ce qu’il offre ; puisqu’il est gratuit et qu’il s’agit en fait d’une cage d’escalier ! Prise d’une frénésie soudaine, j’ai poussé la porte et me suis retrouvée en haut de cette vertigineuse cage d’escalier plus que colorée.

Le MOSA Bowery : un très bel hommage au fief des graffeurs du Queens

Ce que propose ce lieu singulier n’a rien à voir avec un musée classique… Il nous offre une expérience immersive très inédite. Une plongée dans l’univers du culte de 5POINTZ du Queens disparu sous les tractopelles des promoteurs immobiliers en 2014.

 

Ce Museum of Street Art est présenté comme une lettre d’amour verticale au quartier de Bowery et du Lower East Side de Manhattan. C’est avant tout un magnifique hommage à 5POINTZ réalisé par 20 artistes ayant apposés dans le passé leurs signatures sur ce lieu mythique fondé par MERES ONE. Une lettre qui a tout de même mis plus de deux années à être orchestrée par la curatrice Française, Marie Cécile Flageul, une figure de la culture urbaine et contemporaine de New-York.

MOSA Bowery - CitizenM Hotel - A vertical love letter to Bowery

MOSA BOWERY – A vertical love letter to Bowery – Photo @Altinnov

L’iconique tête d’ampoule de Meres One nous accompagne dans la descente !

Si vous suivez le blog vous savez déjà que j’ai un petit faible pour cette tête d’ampoule 😉 Elle va nous accompagner tout au long de la descente ! Une descente où on ne sait absolument pas où donner de la tête tellement il y en a ! Mais il me semblait tout de même que de commencer par Meres One, à l’origine de 5POINTZ était le minimum de délicatesse que je puisse avoir 😉

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Portraits, paysages, graffitis,… Un foisonnement artistique à faire tourner la tête !

Certaines œuvres vous sautent aux yeux comme cet hommage à la célèbre Drag Queen RuPaul réalisé par ELLE qui me fait penser aujourd’hui au magnifique portrait hommage de Ruth Bader Ginsberg qu’elle a réalisé dans l’East Village !

Portrait de la draqueen RuPaul réalisé par Elle Street Art au Mosa Bowery de New-York

RuPaul par ELLE – MOSA Bowery – Photo @Altinnov

 

Ou encore la Fun Gallery, hommage à Patty Astor qui avait a été la 1ère galeriste en 1981 à offrir au graffiti sa place dans l’art contemporain. Plus qu’un clin d’œil, l’artiste SEE tf transforme cette galerie en hommage aux pionniers de l’art urbain et du graff’ que sont Lee Quinones, Lady Pink, Futura 2000, Andy Warhol, Jean-Michel Basquiat, Keith Haring,…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

On descend les étages comme si on était dans un montage en leitmotiv : Aux portraits se succèdent des graffitis, la stylistique 3D reconnaissable entre toutes de l’artiste Français Djalouz, puis les visages des « Bowery Boys » par Topaz qui nous rappellent étonnement le film Gangs of New-York dont l’histoire se déroulait dans le quartier the Five Points. Ou encore un magnifique portrait de Lou Reed qui a vécu dans le Lower East Side pendant de nombreuses années.

Graffitis lettres en 3D par le street artist Djalouz

DJALOUZ – MOSA Bowery – Photo @Altinnov

Portrait de Lou Reed par TRANS1 au Mosa Bowery de New York

Lou Reed par TRANS1 – MOSA Bowery – Photo @Altinnov

 

Il est plus que difficile de vous montrer toutes les œuvres, et encore plus de retranscrire l’atmosphère qui règne à l’intérieur du MOSA. Je vous ai donc fait une sélection de photos tout azimut qui vous donnera une idée plus précise de ce que vous pourriez découvrir dans l’antre du MOSA Bowery ; vues, graffitis, drôles de personnages, messages engagés,…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Le MOSA Bowery vaut-il le détour ?

Honnêtement si vous allez voir du Street Art dans le quartier de Bowery ; ce serait une grossière erreur que de passer à côté de ce lieu unique en son genre. Le 5POINTZ du Queens n’existant plus c’est une excellente occasion de pouvoir en ressentir les vibrations, l’inspiration des artistes et de découvrir une partie de l’histoire qui a propulsé New York au TOP des villes incontournables pour qui aime le graffiti et l’art urbain…

Et si vous allez à New-York en touriste, vous aurez très certainement envie de prendre de la hauteur pour découvrir la ville d’en haut… Le bar de l’hôtel CitizenM dans lequel se trouve le Mosa est un sublime spot; il vous suffira juste de descendre par les escaliers au lieu de prendre l’ascenseur 😉 Je suis certaine qu’avec la diversité des œuvres, vous en aimerez quelques unes quelque soit votre goût artistique.

En ce moment, à cause du coronavirus, le MOSA Bowery est réservé aux clients de l’hôtel, mais ne vous inquiétez pas ça va changer ! En attendant vous pouvez découvrir la galerie des artistes ayant participé à faire de cette cage d’escalier unique sur leur site. Et cerise sur le gâteau via l’App culturelle Smartify disponible sur iOS & Androïd, vous avez accès à l’audioguide en Anglais (tapez Museum of Street Art dans la barre de recherche) qui vous donne plein de petites explications sur les œuvres à voir. D’ailleurs les petits veinards qui auront l’occasion de visiter le MOSA à sa réouverture auront la chance de dispose de sublimes casques audio de la marque Bose customisés par Meres One !

Ces enregistrements audio mettent en lumière plein de petits détails & subtilité. On y apprend, par exemple, que le logo du MOSA réalisé par Meres One est un hommage à l’œuvre LOVE de l’artiste contemporain Robert Indiana.

Vous imaginez bien que c’est le cœur lourd que je termine cet article puisque je ne suis pas retourné dans cette ville magique qu’est New-York depuis le début de la pandémie… Et je vous l’avoue ; j’ai adoré partager avec vous toutes mes découvertes Street Art autour et au cœur de Manhattan ! En attendant que nous puissions parcourir le monde ; je vous invite à découvrir tout ce que New-York a à offrir de Street Art en virtuel grâce à tous ces articles que je vous ai concocté avec amour lors de mes voyages :

Pour ma part je vais très vite ré-enfiler mes baskets pour vous offrir une nouvelle aventure Street Art « Made in France » !

A très bientôt 😉

Séverine

Séverine Thery fondatrice du blog de Street Art Altinnov

Un peu claustrophobe j’ai survécu au MOSA ! À vous de dévaler ces 21 étages !