Le Street Art miniature à l’honneur avec l’ouvrage Street Art XXS !

Le Street Art miniature à l’honneur avec l’ouvrage Street Art XXS !

24 octobre 2022 0 Par Séverine

Le Street Art miniature est pour moi comme un bonbon exquis, la cerise sur le gâteau,… À l’heure des fresques monumentales où les artistes urbains accompagnent des villes dans leurs revalorisations à des fins touristiques ou sociales. Certains artistes posent leurs œuvres rapidement en toute discrétion dans des endroits beaucoup plus cachés. Et c’est un œil aguerri qu’il vous faudra pour les découvrir ! Bien évidemment, cela coule de source, le premier artiste auquel on pense est Invader qui a su conquérir le monde avec ses spaces invaders… Depuis, des centaines d’artistes utilisant d’autres mediums envahissent ainsi nos espaces urbains.

 

Fred Le Chevalier - collage street art dans les rues de Paris

Fred Le Chevalier – Paris – Photo ©Altinnov

 

Chaque ville a son street art miniature. Beaucoup d’artistes restent locaux quand une petite poignée s’internationalise. Quand je vois une œuvre de Fred Le Chevalier à Paris ou de Sara Lynne à New York, mon cœur chavire et j’ai toujours cette sensation d’avoir découvert un trésor. Alors quand Edith Pauly, auteur de l’ouvrage Street Art XXS aux Editions Alternatives m’a proposé de me le faire parvenir ; mon cœur a fait BOUM ! Car oui je ne peux acheter tous les ouvrages liés à ma passion et faire un choix est parfois cornélien ! Je vais donc essayer avec mes mots de vous présenter cet ouvrage de jolie facture.

Street Art miniature de SaraLynne.Leo à Freeman's alley New-york - Photo ©Altinnov

SaraLynne.Leo – Freeman’s Allay / New-York – Photo ©Altinnov

 

Edith Pauly, une auteure journaliste passionnée d’art urbain

Après un court échange téléphonique avec Edith Pauly, je sais déjà que nous avons un point commun ; la flânerie et le plaisir de la surprise au détour de nos chemins. Journaliste, elle est passionnée d’art avec un grand A et a collaboré avec de nombreuses revues hebdomadaires et bien évidemment publié plus d’un ouvrage. Elle a entrepris ce Street Art XXS avec passion et j’imagine qu’il n’a pas du être aisé de faire une sélection de 50 artistes maîtres du petit format. Les choix ont du être cornéliens ! Je n’ai pas souhaité la faire intervenir dans l’article pour garder mon objectivité et mes étonnements pour votre lecture. Comme chaque être humain a des sensibilités différentes, il est plus que normal que sa sélection ne colle pas à celle que j’aurais faite. Ne pas retrouver des artistes comme Invader ou encore C215 dans l’ouvrage m’est apparu comme une bombe. La raison de ce choix n’est peut-être pas que personnelle. En même temps cela lui permet de nous présenter des artistes moins connus du public Français et d’ouvrir sa sélection à l’International. Car le street art miniature envahit avec discrétion les espaces publiques dans le monde entier.

Portrait de Vincent Van Gogh au pochoir par l'artiste Eugène Barricade à Arles - Photo ©Altinnov

Eugène Barricade – Arles – Photo ©Altinnov

 

Une classification des artistes aussi étonnante que passionnante

Encore une fois : surprise ! Bien évidemment je ne m’attendais pas à une classification scolaire des artistes ; mais j’avais imaginé un voyage par ville, quelque chose dans ce style là. En fait les artistes sont organisés en fonction du médium qu’ils utilisent pour travailler. Une organisation de l’ouvrage plus qu’ingénieuse qui permet à l’auteure de revenir sur ces médiums ; au travail réalisé en amont par l’artiste et à ce qu’ils induisent en matière d’implication, d’expérience dans la rue et aussi de légalité !

 

Street Art miniature - collage de Heartcraft à Paris - Photo ©Altinnov

Heartcraft – Paris – Photo ©Altinnov

 

Commencer par le collage était une évidence pour moi ; une référence à Ernest Pignon Ernest et aussi le témoignage de notre époque ou de nombreux artistes en viennent au collage ou au sticker. Ce médium évite la dégradation des murs mais surtout il permet à l’artiste d’agir rapidement après avoir sélectionné avec soin le mur qu’il souhaite investir. Certains comme Fred Le Chevalier adorent les murs abimés, d’autres comme Hearcraft joue avec les signalisations ou autres œuvres. Un univers étonnant, très graphique et qui souvent ne manque pas d’humour.

 

Pixel Art - oeuvre de Mifamosa rue de nuits à la croix-Rousse - ©Altinnov

Mifamosa – Lyon – Photo ©Altinnov

 

Le Pixel Art utilisant mosaïque de marbre, pâte de verre,… est dans l’air du temps. Certes quand on parle Pixel Art et mosaïque un seul artiste nous revient sans cesse à l’esprit et il n’apparaît pas dans cet ouvrage ! Cela laisse la place à d’autres artistes ingénieux qui savent manier ces petits carreaux avec dextérité. Si j’ai choisi une œuvre de Mifamosa pour illustrer ce chapitre du livre, c’est parce qu’il joue avec les noms des rues où il vient poser ses œuvres. Et le Street Art miniature est surtout pour moi un jeu avec l’espace urbain qui a tendance à le rendre plus agréable.

 

Joe Iurato - The New Allen - New-York - Photo ©Altinnov

Joe Iurato – The New Allen / New-York – Photo ©Altinnov

 

Quand on parle art urbain on oublie souvent que les installations, les sculptures, l’habillage de murs en volumes,… en font partie intégrante. On a tendance à regarder ce qui est à plat ou collé sur les murs. Je suis heureuse de trouver dans cet ouvrage un chapitre qui mette en lumière le travail de ces artistes qui réalisent des installations miniatures. Sans leurs présences, l’ouvrage aurait été incomplet ! Quel bonheur de retrouver les maîtres du genre que sont Slinkachu et Isaac Cordal, mais aussi Joe Iurato plus connu pour ses fresques murales à Brooklyn que pour ses installations. Si vous ouvrez Street Art XXS vous comprendrez que ces artistes travaillent et maitrisent plusieurs mediums pour créer et immortaliser leurs fragiles œuvres 😉

 

Street Art miniature - oeuvre au pochoir de l'artiste JAUNE à Bayonne

JAUNE – Bayonne – Photo ©Altinnov

 

Arrivée au chapitre des vandals, bien nommé « PUR ET DUR! » par l’auteure ; je suis étonnée par le choix des artistes. On parle là des pochoiristes et artistes qui travaillent à la bombe, à la craie ou au feutre directement sur les murs… ces artistes qui prennent des risques et travaillent en toute illégalité ! Que C215, dont je vous ai parlé à plusieurs reprises, n’y soit pas ne m’étonne pas puisqu’il n’aime pas les ouvrages « inventaires » et a ses propres publications. Mais que Miss Tic, 1ère femme à avoir pris une bombe dans ses mains n’y soit pas me laisse quelque peu pantoise. Comme je le disais en préambule de l’article, choisir seulement 50 artistes n’a pas du être facile. Sur ce chapitre je me suis consolée avec Eugène Barricade dont j’ai découvert le travail à Arles et la présence de l’excellent Jaune qui rend visible les personnages de l’ombre de nos quotidiens.

 

Photos de rue par backtothestreet street artiste et photographe - Photo ©Altinnov

Backtothestreet – Arles – Photo ©Altinnov

 

« Rondes-bosses, bas-reliefs et autre volumes », le chapitre bonus de l’ouvrage. J’avoue que je ne m’attendais pas à voir un tel chapitre où l’on trouve pêle-mêle une multitude de techniques et de matières ! Un chapitre bonus qui m’a fait découvrir deux artistes que je ne connaissais pas Max Zorn et ses filigranes sur lampadaires et les sculptures miniatures de Mihaly Kolodko. C’est aussi avec plaisir que j’y ai retrouvé mon photographe de rue et de style préféré qu’est Backtothestreet 😉

 

Collage par le street artiste Exposito à Paris - Photo ©Altinnov

Exposito – Paris – Photo ©Altinnov

 

Faut-il vous plonger dans la lecture de Street Art XXS à la découverte du Street Art miniature ?

 

Street Art XXS est le 1er ouvrage existant sur le street art miniature ; un street art peu abordé par les médias quand ils parlent d’art urbain et pourtant un art riche en humour, en techniques,… une forme d’art discret qui s’impose dans le monde entier.

Non, ce n’est pas un livre-roman à lire d’un seul tenant, la présentation des artistes est un brin académique, propre à ce type d’ouvrage. Les témoignages passionnants des artistes viennent, quant à eux, nous éclairer sur le pourquoi du comment de cette présence dans la rue, de ce choix du minuscule. Pour l’apprécier il suffit simplement de piocher dedans ! Je vous le disais le Street Art XXS est un bonbon exquis alors il convient de faire de même avec le livre !

Certes il m’a généré quelques frustrations et aussi permis de découvrir des artistes. J’imagine à quel point le choix a du être difficile pour l’auteure et j’espère sincèrement que Les Editions Alternatives ont prévu un tome 2 tellement cette forme d’art urbain est aussi passionnante que discrète. L’ouvrage est illustré par un nombre incalculable de photos d’œuvres dont une grande partie ont été prises par l’auteure ! C’est vous dire qu’Edith Pauly est une passionnée, et je profite de la citer pour la remercier chaleureusement de m’avoir offert l’opportunité de vous présenter son livre.

Street Art XXS est résolument un livre incontournable à avoir dans sa bibliothèque quand on aime l’art de rue sous toutes ses formes !

 

« Street Art XXS, 50 artistes maîtres du petit format » est édité aux Editions Alternatives et est disponible dans toutes les bonnes librairies pour la modique somme de 25 euros ou en commande sur Amazon pour les plus pressés.

 

Les photos illustrant cette présentation du livre sont issues de mes archives personnelles que vous pouvez retrouver en partie sur Instagram.

Pour ceux d’entre-vous qui aime les beaux livres, vous pouvez retrouver ma sélection de l’année dernière sur le site… Bien évidemment, je vous prépare une nouvelle sélection pour ce Noël avec de très belles nouveautés !

A très bientôt pour une nouvelle découverte street art au cœur de Paris !

Streetartement votre

Séverine