Les Street Artistes se réinventent pendant le confinement !

Les Street Artistes se réinventent pendant le confinement !

14 mai 2020 0 Par Séverine

[socialrocket] Je ne vais pas, comme beaucoup de médias l’ont déjà fait, vous donner à voir un Top 50 des œuvres Street Art inspirées par le Coronavirus ! Personnellement je trouve déjà que de voir tout le monde dans la rue avec un masque est fort désagréable, même si c’est plus que nécessaire. Alors vous imposer 50 œuvres de Street Art avec des masques chirurgicaux  ne me semble pas vraiment utile. En revanche pendant ce confinement, il est évident que les Street Artistes ont du s’adapter ; certains ont peint sur toile, d’autres sur leur fenêtre, et les plus téméraires sont aller braver les interdits pour peindre dans la rue. Les stress, angoisses, l’impossibilité de s’exprimer dans la rue,… causés par cette situation ont inspirés certains artistes et les ont obligé à réinventer leur façon de travailler. Sont nées de cette introspection des séries d’images parfois poétiques, tristes, drôles,… tout simplement belles. J’ai donc sélectionné 5 artistes qui viennent d’horizons très différentes et promis vous ne verrez aucun masque chirurgical ni virus dans cet article !

Isolement : une série inspirante réalisée quotidiennement par l’artiste Philippe Hérard

série de dessins réalisés par l'artiste Philippe Hérard pendant la quarantaine

Isolement Jour 4 – Philippe Hérard

Philippe Hérard est certainement l’artiste qui a le plus travaillé sur l’introspection pendant cette période. Il nous a offert tous les jours une nouvelle œuvre sur carton de sa série Isolement sur Facebook ! Un rendez-vous que je n’ai jamais manqué tellement ses œuvres sont poétiques, parfois drôles ou juste insolites. On y retrouve l’isolement, le rêve, la distance, l’ennui, le fantasme,… autant de choses qui ont résonné en nous pendant cette période et qui ne sont pas prêtes de s’estomper ! Je vous conseille vivement de partir à la découverte de son travail et surtout de sa sensibilité. Je ne vous le cacherai pas ; c’est mon coup de cœur !

Série d'oeuvre "Isolement" créée par le street artist Philippe Hérard pendant le confinement

Isolement Jour 24 – Philippe Hérard

oeuvre réalisée par l'artiste Française Philippe Hérard pendant le confinement

Isolement Jour 32 – Philippe Hérard

Sara Erenthal, une artiste féministe qui a développé l’humour Covid dans les rues de Brooklyn

Imaginary Quarentine Partner - Sara Erenthal - Street Art NYC - Brooklyn

Partenaire imaginaire de quarantaine – Sara Erenthal

J’ai découvert son travail très graphique aux messages percutants lors de mon reportage au Bushwick Collective à Brooklyn. Son engagement n’a pas faiblit ; elle a commencé le début de cette période d’enfermement en peignant sur la vitre de son appartement ; et puis elle est vite sortie pour, comme à son habitude, peindre sur tous les supports qui s’offrent à elle, matelas, frigidaires, vieilles planches de bois,… des œuvres qui souvent sont embarquées par les passants ou alors finissent dans une benne à ordure. Elle a distillé les pensées, que nous avons tous eu pendant cette période difficile, avec délicatesse et surtout une très belle dose d’humour. Allez faire un tour sur son Instagram pour découvrir tous les messages distillés pendant cette période de confinement, qui il faut le préciser, est toujours en cours à New-York !

L’artiste Espagnol Pejac lance le projet « Stay Art Home » et invite les internautes à peindre leurs fenêtres.

Oeuvre peinte sur une fenêtre par l'artiste PEJAC pendant le confinement pour le projet Stay Art Home

Je découvre par hasard cette reprise de l’œuvre Golconde de Magritte. L’homme au chapeau mondialement connu est peint avec un masque sur la fenêtre de Pejac. Avec ce message « Je crois que l’une des meilleures thérapies pour combattre l’anxiété ou l’ennui est la créativité. J’ai toujours pensé qu’il y avait un artiste en chacun de nous. Je vous encourage à créer votre propre « série de fenêtres », véritable art urbain à la maison. Laissez libre cours à votre imagination et publiez le résultat sur les réseaux sociaux. Chaque œuvre compte pour créer une antidote contre la monotonie. Les photos que vous m’envoyez seront partagées sur mon profil. Ensemble, nous vaincrons ce virus !» ; Pejac invite les internautes à réaliser des œuvres qui vont s’avérer inventives et très poétiques. Pour les aider il poste même un petit tutoriel sur sa page Facebook. Vous pouvez découvrir ses créations et celles d’anonymes sur son compte Instagram ou juste faire une recherche avec #stayarthomepejac. Une belle initiative qui a été encensée par la presse espagnole !

Le poubelle art : un superbe idée réalisée quotidiennement par l’artiste RNST à Dijon

Projet Street Art de RNST à Dijon qui a peint sur les poubelles de ses voisins des oeuvres d'art

#Poubellelavie N°32 – RNST

Vous allez me dire que ce n’est pas la première fois que vous voyez du Street Art sur une poubelle ; mais un projet qui se décline au jour le jour sur toutes les poubelles d’un quartier de Dijon c’est une nouveauté ! L’artiste RNST a réussi la prouesse de faire sortir l’art dans la rue au moment de la sortie des poubelles. Pour son projet #poubellelavie il a graffé plus de 59 poubelles de ses voisins avec des personnages très expressifs comme il en a l’habitude. Des œuvres qui ont très certainement dû plaire aux éboueurs et aux heureux possesseurs de poubelles ! Toute la série est visible sur son Instagram, et ça vaut le détour !

Peinture Street Art représentant un singe réalisée sur poubelle par l'artiste Dijonnais RNST

#Poubellelavie N°5 – RNST

Spraypainting on a trash done by RNST during quarantine

#Poubellelavie – 21 – RNST

 

Jordane Saget déconfine les vues de nos fenêtres avec sa série “vue de confinement” !

Vue de confinement de Paris retravaillée par par Jordan Saget - Vue de Paris - Street Art

Vue de confinement – Jordane Saget

Il a pour habitude d’œuvrer à la craie dans Paris et ses alentours ; ses courbes et circonvolutions sont reconnaissables entre toutes. Confiné chez lui avec peu de matériel pour dessiner ; il demande via ses réseaux sociaux à ce qu’on lui envoie les photos des vues de nos fenêtres. Les réponses ne se font pas attendre et ce sont des centaines de photos qu’il retravaille. Cette fois-ci c’est en digital qu’il réinvesti l’espace urbain avec des angles de vue inhabituels. Il en résulte de magnifiques photos qui au final seront compulsées dans un ouvrage vendu au profit des Restos du Cœur. Son album « vue de confinement » est à voir absolument pour redécouvrir Paris et sa périphérie.

vue de confinement : photo de cours d'immeuble retravaillée par le street artist Jordane Saget

Vue de confinement -Jordane Saget

Photo d'immeuble parisien entièrement repeint par le Street Artiste Jordan Saget

Vue de confinement – Jordane Saget

 

Et maintenant à mon tour de me déconfiner !

Tout comme vous j’ai vécu ce confinement / enfermement, et je ne suis pas des plus rassurée à l’idée de prendre le métro ! Mais voilà après vous avoir parlé de l’engagement des Street Artistes pour donner des fonds aux soignants, de leurs sympathiques livres de coloriages gratuits pour les chérubins ; le moment est venu pour moi de reprendre mon appareil photo en quête de Street Art dans un périmètre de 100 Kilomètres !

Il est évident que mes promenades dans Manhattan, Brooklyn, le Queens ne sont pas prêtes de se reproduire et que je ne verrais pas non plus le prochain artiste qui peindra sur le Houston Bowery Wall. Les voyages, ce n’est pas pour tout de suite ! Mais je suis certaine de vous trouver des escapades Street Art plutôt sympathique autour de Paris !

Les artistes sont déjà dans les rues, comme Pimax qui dès le 11 Mai avait repris ses bombes en main ! À mon tour de les rejoindre 😉

A très bientôt pour de nouvelles aventures Street Art déconfinées !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Pimax (@pimaxart) le