Hommage au Street Art Ukrainien

Hommage au Street Art Ukrainien

24 mars 2022 0 Par Séverine

Il faut vous avouer qu’il y a encore quelques semaines je ne connaissais pas grand chose du Street Art Ukrainien. Alors quand j’ai commencé à voir les œuvres de Street Art en soutien à l’Ukraine fleurirent aux quatre coins de la planète, j’ai eu instinctivement l’idée de faire un article sur le sujet. Il est vrai que l’œuvre de l’artiste Anglais  My Dog Sighs réalisée à Cardiff ou encore celle de Seth GlobePainter à Paris m’avaient énormément touchée.

Oeuvre de My Dog Sighs en support au peuple ukrainien

My Dog Sighs – Cardiff – Crédits ©MyDogSighs

 

Oeuvre du Street Artiste Français SethGlobePainter à Paris en soutien au peuple Ukrainien

Seth GlobePainter – rue Buot, Paris – ©Altinnov

 

Mais voilà, l’heure est grave et je trouvais un peu léger de vous parler des fabuleux artistes qui réalisent de très belles œuvres en soutien au peuple ukrainien sans vous parler des artistes ukrainiens eux-mêmes. Vous parlez de ces artistes libres, sans évoquer le Street Art Ukrainien m’a semblé réellement indécent. J’ai donc décidé de rendre hommage aux artistes ukrainiens qui pour la plupart ont tout perdu dans cette effroyable guerre.

 

Waone, l’artiste au style fantasmagorique sous les bombes à Kiev

 

Il y a quelques mois, je photographiais Waone réalisant en toute quiétude une œuvre à la Fondation Fiminco. Il écoutait de la musique classique tout en peignant avec un calme olympien son œuvre sur le thème de la métamorphose. Savoir qu’il a du abandonner son atelier à Kiev pour se cacher dans un abri anti-bombe fait froid dans le dos et relève du surréalisme !

Gros plan sur l'artiste Waone Interesni Kaski

WAONE à la Fondation Fiminco – ©Altinnov

 

Cet artiste au grand cœur, du fond de son abri, a réussi à collecter de l’argent pour les personnes qui étaient autour de lui en vendant ses œuvres NFT. Ensuite il a rejoint Lviv pour participer au happening de l’artiste JR. Il vient de réunir 12 artistes de Kiev afin de vendre des tirages de leurs œuvres grâce à l’aide de l’excellent Juxtapoz Magazine au profit de l’Association Save Ukraine Now. À ce jour Waone n’a pas encore quitté l’Ukraine et continue à tout faire pour lever des fonds et aider son pays. J’espère sincèrement que nous reverrons fleurir ses œuvres, comme ici à Versailles, dans les mois à venir…

 

Street Artist Ukrainien avec WAONE à Versailles - Quai 36 projet 1096

Curious Botanist – WAONE – Versailles – ©Altinnov

 

Sasha Korban : des mines du Donbass aux plus beaux murs de Kiev

 

Le parcourt de cet artiste est pour le moins surprenant ; cet ancien mineur est certainement devenu l’un des artistes les plus reconnu en Ukraine ! Certes il est très peu connu à l’international ; mais ses réalisations dans la ville de Kiev, à l’aérosol ou au pinceau, ponctuaient le quotidien de la population. Etonnamment une de ses œuvres a tout de même fait le tour du Web l’été dernier à l’occasion du 10ème anniversaire de la disparition de Kurt Kobain. Cette œuvre se situait à Soumy à quelques pas de la frontière Russe.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Sasha Korban (@sasha.korban)


Il y a tout juste un an, il avait réalisé une petite fille avec une baguette magique. Aujourd’hui le texte qu’il avait écrit lors de son « post » prend tout son sens « J’ai créé cette œuvre sous le pont de Kiev. Je crois que seul un peu de magie peut aider nos routes. Si vous êtes en Ukraine, vous savez ce que je veux dire ». Comme vous le savez, il n’y a plus de pont à Kiev, et la magie n’a pas opéré. À l’heure où j’écris ces lignes nous n’avons aucune nouvelle de cet artiste.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Sasha Korban (@sasha.korban)

Marta & Yuriy Pitchuk : Distiller de la douceur sur les bâtiments les plus bruts d’Ukraine

On ne connaît pas grand chose de ce duo d’artistes et couple à la ville vivant dans l’Ouest de l’Ukraine. Pendant des années ils ont mis à l’honneur la vie des habitants sur les murs des villes ukrainiennes. Leurs réalisations à quatre mains ont toujours été empreintes d’une grande douceur. Ce duo a compris que l’impact social et l’engagement des peintures murales pouvaient être important. C’est pourquoi ils ont choisit de peindre des fresques murales monumentales notamment sur les anciens immeubles massifs de l’époque soviétique.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Yuriy Pitchuk (@yuriy_pitchuk)

 

Chacun d’entre eux réalise aussi un travail plus personnel. Depuis quelque temps Marta Pitchuk se consacre à la peinture de poupées Motanka, un ancien talisman ukrainien, un symbole qui relie le passé au présent. D’ailleurs ses œuvres ont été utilisées en NFT ou encore imprimées sur des coques de téléphones pour soutenir les enfants d’Ukraine.

 

Aleksey Kislow : des peintures murales oniriques qui ont traversé l’atlantique

 

Cet artiste m’était totalement inconnu et quelle n’a pas été ma surprise de découvrir qu’il avait réalisé une œuvre monumentale à Wynwood Miami en 2013 ! Tout comme Waone, il est fortement influencé par le surréalisme. Son univers hautement imaginatif fait souvent référence au domaine du rêve.

 

Street Art Ukrainien - Aleksey Kislow pour Wynwood Walls à Miami

Aleksey Kislow – Wynwood Walls Miami – ©Kislow

 

En faisant quelques recherches sur cet artiste, je découvre avec admiration qu’il avait en 2014 collaboré avec l’artiste Français Seth au cœur de Kiev. Les deux artistes au lendemain de la révolution de Maïdan avaient souhaiter avec cette œuvre célébrer le nouvel avenir du pays.

 

Street Art Ukrainien - oeuvre de Seth GlobePainter et Aleksey Kislow à Kiev

Seth GlobePainter & Aleksey Kislow – Kiev – ©SethGlobePainter & ©Kislow

 

Triste coïncidence… quelques jours avant le début de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, l’artiste basé à Sevastopol avait posté sur instagram une de ses œuvres avec pour texte « Make love not war ».

 

Viktoria Lime, la sexy graffeuse de Kiev

Depuis plus de 6 ans ses pin-up un brin manga recouvrent les murs de Kiev. Cette jeune graffeuse, un peu provocatrice, aime à dire qu’elle crée sa propre armée de fille. Le 11 mars elle posta une photo de Kiev dévastée par les bombes sur laquelle elle avait dessiné deux petites filles.

 

Street Art Ukraine - Oeuvre de Viktoria Lime sur une photo de la ville de Kiev dévastée par la guerre

Viktoria Lime – Kiev – ©ViktoriaLime

 

Son dernier post date du 14 mars et représente une de ses « girls » un cocktail Molotov à la main prête à défendre son pays. Comme elle n’a donné aucun signe de vie depuis, il est fort probable qu’elle soit restée à Kiev pour défendre la ville à sa façon…

 

Kailas .V : l’agence qui embellissait Kiev avec des fresques murales.

 

En France nous avons Quai 36 qui, si vous vous en souvenez, a orchestré les fresques de Versailles et aussi la magnifique fresque réalisée par PichiAvo au cœur de Paris. En Ukraine il y avait Kailas.V, une agence équivalente qui faisait appel à des artistes pour embellir les façades des immeubles et égayer la vie de la population. Une telle agence n’aurait pu exister si le Street Art Ukrainien n’avait pas été extrêmement développé ! La ville de Kiev comptait beaucoup plus d’œuvres de Street Art que Paris !

En 2017, cette agence avait réalisé un mur pour la paix dans la ville d’Izyum avec le visage de John Lennon pour l’incarner. Il y était écrit en Ukrainien et en Russe « Donnez une chance au monde » ! La dernière photo prise de ce mur, le montre criblée de balle sur un immeuble qui a souffert de beaucoup d’impacts.

En mémoire du Street Art Ukrainien

 

Comme vous avez pu le voir, onirisme, surréalisme, rêverie, messages de paix et d’espoir faisaient du Street Art Ukrainien un art à part. Sa disparition sous les bombes est bien moins grave que les vies perdues dans cette guerre abjecte. Je voulais simplement, à ma petite échelle lui rendre hommage, en espérant de tout cœur que nous reverrons ces artistes nous offrir de nouvelles œuvres et nous émerveiller encore et encore. Si vous souhaitez vous aussi vous joindre à l’hommage, n’hésitez pas à partager et faire continuer à vivre leurs œuvres dans le monde virtuel. Une fois n’est pas coutume, je terminerais cet article par une simple phrase.

« Donnez une chance à la paix »

Séverine